12 août : Golinhac – Conques

Une petite étape : 20 km

Petit déjeuner au camping, dehors sur la terrasse. On a froid mais mes Compagnons si t fumeurs.

On prend notre temps, on voit les pèlerins partir et nous on décolle à 9h.

Après un petit café sur la route on avance bien d’un pas assez rapide.

A Senergues on se ravitaille en sandwichs. La boucherie aurait pu s’appeler : comment profiter du pèlerinage.

On s’arrête pour manger et après une descente vertigineuse on arrive à Conques.

Richard qui nous a invité pour son anniversaire, il a 37 ans aujourd’hui, veut acheter le ravitaillement. Et comme on ne se nourrit pas en souvenir, il demande

a son amie Lorie qui vient le rejoindre pour le week-end de tout apporter.

On trouve un bar avec terrase ombragée, super lieux pour le repos du pèlerin.

Coraline, épuisée, à filer au camping monter sa villégiature portative.

Après les douches on s’y retrouve à ce bar tous les trois. Coraline paye sa tournée et Richard aussi pour nous remercier pour le cadeau.

Alors que Coraline reste au village, Richard et moi descendons au camping. Un couple connu sur La terrasse nous rejoint.

Lorie arrive avec le chargement. Un grand merci à toi.

Et c’est la fête, nos histoire de Pèlerin, mais vers minuit passe, le patron du camping vient nous remonter les bretelles, il a raison, mais il n’a pas besoin d’être agressif.

Coraline, et moi rentrons dans le mobilhomme, j’en repartirai vers 1h, le coeur très serré, je laisse mes compagnons.

Très dur la séparation. De l’émotion, là il y en a, je .e peux la mettre sur le film.

Je rentre au gite en me rappelant ce qu’est une sinusoïde.

Un SMS à mes deux amis et je m’endors vers deux heures.

En fait, je n’en dormira que deux. Trop d’émotion, demain je repars seul.

Laisser un commentaire