17 août : Cajarc – Bach (gite arc en ciel)

G29,7 km.

La veille à la supérette, on nous a dit que le bar ouvrait à 6h30. On s’y présente pour le petit-déjeuner à 6h45. Et c’est fermé.il ouvre à 7 heures ! Je mange du pain et un yaourt dehors en attendant le café on le prendra et le Chemin ensuite. On suit le Lot, superbes couleurs avec le levé du soleil. On prend un chemin et on aller voir deux pèlerins qui arrivent, Richard me dit on s’est gouré, il y a Ann et Anthonin qui arrivent… On fait demi-tour re demi-tour et on s’aperçoit qu’il y avait deux façons de quitter Cajarc. On les ratrappe et là on constate que Ann est en fait un pèlerins âgé et queAnthonin est sa femme. On les salue et on continue. On retrouvera Ann et Anthonin plus tard.

Pas de point d’arrêt, une montée difficile sur 2 km et d’un coup je vois le paysage qui joue à tournez manège. C’est l’hypo. Arrêt immédiat, la Richard ne fait pas un pas de plus et je vois qu’il est attentif à moi. Un Ami quoi. Je mange fruits seches, sucre et on repars doucement.

Une quinzaine de minutes plus tard on voit des banderoles de toutes couleurs,,des coquilles peintes. Un point café, boisson, tarte maison organisé par les gens du pays. C’est aussi celà le Chemin. On s’y arrete, je mange, et on repars 15/20 mn plus tard avec pour moi plusieurs morceaux de sucre. Mon énergie moins taxée que le gasoil.

Bien que un peu dans le potage, ne suis-je pas le pote âge de Richard ?, facile oui…😁😁, on marche allègrement.

Et on arrive à Limogne en Quercy, ce qui me rappelle « Souleil à bal » une ronde ou je joue en solo pour accompagner Chantal et Doudou qui chantent.

On y retrouve Maxime qui nous montre la photo de son ampoule. Et oui il a trop forcé et bing, Le Chemin est intraitable. Sa Maman est venu le chercher.

Puis arrivent Flo et Yvon qui eux ont courir pendant 12 km. On s’attable avec eux, ils prennent une bierre et ils nous offrent.le café. La pause est terminée…

Plus loin sur le Chemin on retrouve Audrey et son trio multinationalites.

Tandis que Audrey reste avec nous pour le pique-nique, le trio file.

On arrive ensuite à Va faire, assoiffés, nos gourdes sont vides. On voit un bar, instantanément ou presque on est assis à la terrasse. On y restera plus d’une heure et des boissons sans alcool.

On décide de prendre un raccourcis, gain de 1,5 km, on est tous accord et c’est la grosse co….. du jour. Une départementale très fréquentée, sans pratiquement aucune possibilité de marcher sur les bas côtés. Richard professionnel de la route nous remet dans l’axe à chaque instant. Il faut bien le dire, on a la trouille.

On arrive à notre gite en marche rapide, il reste 1 km à faire pour Audrey, elle arrivvera sans problème. Ouf!

Plus de raccourcis, restons sur le Chemin.

2 vacanciers sont présents au gite et un pèlerin nous rejoint, Jean-Noël.

On mangevtousbles 5, super soirée d’échanges, très bonnes discussion sur Dieu…

Et vers 22h30 on rejoindra chacun sa chambre.

Laisser un commentaire