30 août : Aire sur l’Adour – Arzacq

26 km + 5

Départ ce matin après une séance de formation au pendule par Brigitte vers 8h marché et marcher.

Une étape où j’avance correctement, le temps est clément. Traversée de sous bois et j’arrive au lac du Brousseau. Et je continue en contournant le lac. Plus loin je rencontre trous pèlerins qui ont commencé aujourd’hui. J’arrive vers 12 heures à Miramont-sensac et m’installe à une table avec deux autres pèlerins. Si j’ai bien mon sac à sens, il me manque une canne, pourtant il n’y avait pas de canard sur le lac. Je la retrouve au cimetière, non pas qu’elle soit usée mais elle est au près du robinet.

Comme Miramont est aussi vivant que le cimetière, je pars au gite de Pimbo. En n’oubliant pas la sieste. J’y arrive vers 16h30. Je demande pour la demi-pension le menu. On nous prépare un menu mais on se fait la bouffe… pas de légume, ce sera des boîtes en supplément, et des conserves avec du sucre. Pour le petit-déjeuner, le pain est aussi en supplément. Je décide de partir, j’ai peur que le lit soit aussi en supplément.

Mais je suis un peu dépité. Me faire 5.5 km en plus…

Je me mets à l’ombre pour téléphoner au gite suivant, il y a une dame avec des jeunes et des chevaux. Je leur demande le kilométrage pour Arzacq, elle me le confirme.

Je pars, m’arrête plus loin, il y a du réseau. Et je dis tout haut : « Si tu m’envoies une voiture je la prends », je parle au Chemin, je vous l’ai dit je suis pèlerin. Je réussi à réserver un lit à Arzacq, n’ai pas le temps de mettre mon sac sur le dos, une voiture s’arrête, la dame des chevaux, été proposé de m’emmener. J’accepte et elle me dépose devant le gite.

Je suis accueilli par Claude qui évidemment se foye gentiment de moi.

Et pour le diner, je me retrouve dans une bonne équipe. Enfin je retrouve le Chemin. Demain nous irons tous à Pomps, ce n’est pas le paradis, mais on ira.

Mais ce sera demain, pour l’heure on dort.

Laisser un commentaire