14 septembre : Logroño

0 km : Le dos m’a retenu ici.

Ce matin, au petit déjeuner, un pèlerin de Nantes, Alexandre, m’a informé qu’il y avait a l’hôtel un masseur qui en plus manipulait. J’ai de suite demandé au garçon qui nous servait le ptidej. Il s’est occupé de prévenir la responsable qui a  fait venir ce masseur. ( je suis sur le PC de l’hôtel avec un clavier espagnol…il met des q pqrtout).

Un bon massage dès 9h30 et une remise en place des vertèbres,  ¡ Ouf ! j’irai à Santiago. Demain une petite étape de 13 km.

Alexandre était avec un ami, Stéphane, deux mecs sympas, ils m’ont aidé, j’espère les retrouver sur le Chemin, j’aurai aimé marcher avec eux.

Je me suis promener dans Logroño, ce matin à Décathlon, juste à côté de Leroy Merlin, pour acheter une couverture légère en fibre pour recouvrir les matelas, les housses sont en plastique et très désagréable pour dormir mais propre et des chaussettes pour le soir puisque j’en ai perdu une. Mais ca ne se vend que par deux…

Et je suis vite revenu a l’hôtel, je ne supportais pas toute la circulation, fatiguant. Vivement demain que je reprenne le Camino, quel calme…

Ce sera tout pour aujourd’hui.

Une pensée pour mom oncle Jean, à propos, vous n’êtes pas obliger de me croire pourtant c’est la vérité. Lundi en marchant j’ai eu une pensée vers lui en me disant que s’il venait à partir, je ne pourrais être à sa cérémonie. Il est parti Lundi. Quand je vous dis que le Chemin n’est pas un chemin !

Laisser un commentaire